Aller au contenu
2018.1000.12; Breche
Collection précédente Collection suivante

breche

Désignation

Dénomination

breche

Discipline

Discipline(s)
Géologie
Pétrographie

Collection

Numéro d'inventaire
2018.1000.12

Statut
Matériel pédagogique

Collecte

Lieu de collecte
Var (83)
Nom du Collecteur
GINER Stephen

Caractéristiques physiques

Nature(s) du spécimen
roche
Matières ou matériaux

Minéral

Mesures

H. 11,5 cm, l. 14 cm, L. 20 cm (hors tout)

Description

Description
LES CONGLOMERATS

La brèche, dont le nom dérive de l’italien breccia, pierre cassée, ou de l’allemand brechen, briser, est une roche sédimentaire terrigène (dite également clastique). Elle est formée de fragments de roches anguleux (aussi appelés clastes), enrobés dans une matrice fine et présente une structure granulaire nette.
La brèche se différencie du poudingue par le fait que ses composants sont très anguleux, ce qui indique la brièveté du transport, tandis que les composants des poudingues sont des fragments rocheux de forme très arrondie (galets) trahissant ainsi un transport fluviatile long. On distingue plusieurs types de poudingues : les fluvio-lacustres et torrentiels ; de piémont, à la base des chaînes de montagnes ; de base, qui représentent un ancien cordon littoral et intraformationnels, qui s’intercalent dans n’importe quelle série sédimentaire et formés de blocs de roches arrachés et usés sur place.

Il existe plusieurs types de brèches. Les monogéniques, constituées de matériaux ayant une même origine, et les polygéniques, constituées de matériaux provenant de sources diverses. Les clastes sont enrobés dans une matrice qui peut être de type calcaire, argileux, siliceux, limoneux ou ferrugineux.

Classées parmi les roches secondaires, elles sont constituées à partir des matériaux clastiques arrachés aux massifs rocheux préexistant. Le mode de formation est subaérien et non souterrain. Une fois les clastes arrachés du relief rocheux à la suite de l’érosion provoquée par les intempéries, les alternances gel – dégel, et les variations de températures, ils vont s’accumuler sous la forme d’éboulis. Au cours de centaines de milliers d’années, une matrice se forme et englobe ainsi les fragments rocheux pour constituer la brèche.

Les brèches et les poudingues sont considérés comme des conglomérats qui sont des roches sédimentaires détritiques, dont l’étude régionale renseigne sur l’érosion et les modalités de transport. Il n’existe aucune période particulière pour la formation de ce type de roche, et celles-ci sont présentes partout dans le département.
A l’extrême Nord du département, dans le secteur du Lac de Sainte Croix, de Baudinard, d’Aiguines, on trouvera la série imposante des poudingues de Valensole.
Au nord de Salernes, sur la D560 qui mène à Draguignan, Salernes et Tourtour, nous avons un très grand front de taille composé de calcaire. Quand on s’en approche, nous pouvons voir qu’il s’agit d’un calcaire bréchique.