Aller au contenu

Actualités scientifiques

Impact de la fourmi d’Argentine sur la biodiversité

La fourmi d’Argentine est une espèce exotique envahissante originaire d’Amérique du Sud ; elle a été introduite dans le Var au début du XXe siècle. Elle est actuellement présente sur le pourtour méditerranéen, de la péninsule Ibérique à l’Italie. Le Muséum départemental du Var, en partenariat avec l’IMBE (Institut méditerranéen de biodiversité et d'écologie marine et continentale, Aix-Marseille Université) et le Parc national de Port-Cros, débute une étude afin de mesurer l’impact de la fourmi d'Argentine sur les espèces locales d’insectes dans les petites îles du Var et souhaite mettre en place un suivi pour limiter son expansion.

Cette étude lancée en 2018 se fait dans le cadre du projet européen ALIEM (Action pour Limiter les risques de diffusion des espèces Introduites envahissantes en Méditerranée), en partenariat avec l’Italie.

Suivi scientifique du projet : Eléonore Vandel (Muséum), Ludovic Charrier (Muséum), François Dusoulier (Muséum), Olivier Blight (IMBE), Philippe Ponel (IMBE) et David Geoffroy (PN-PC).

 

Une nouvelle Taupe pour la France !

Une étude récente portant sur la variabilité génétique et morphologique chez la Taupe d'Europe (Talpa europaea) vient de paraître. Les auteurs ont pu démontrer que l’espèce T. europaea comprend en fait deux espèces : T. europaea et une nouvelle espèce, nommée T. aquitania. Ces deux espèces peuvent être distinguées grâce à leur ADN, mais aussi par plusieurs caractères morphologiques (taille du corps, yeux ouverts ou recouverts d’une membrane, caractères dentaires). Les premiers résultats publiés indiquent qu’elles ont des aires de distribution différentes : T. europaea serait présente en France dans le Nord et l’Est de la Loire jusqu’en Russie, alors que T. aquitania serait uniquement présente en France au Sud et à l’Ouest de la Loire, jusqu’au Nord de l’Espagne. Il subsite cependant une petite zone de contact entre ces espèces qui serait située dans l’est des Pyrénées. Il est donc nécessaire de continuer à étudier cette espèce pour comprendre sa répartition française !

Plus d'infos : https://theconversation.com/en-direct-des-especes-silence-elle-creuse-une-nouvelle-espece-de-taupe-decouverte-en-france-92080